• Bizarre

    Il pleut, et elle est en sucre.

    La pluie coule le long de la rue en pente, coule et serpente entre les pavés du trottoir, et achève sa course carillonnante dans le trou du caniveau, où elle s’engouffre en cascades. Elle coule sur les vitres, cingle les pare-brise des voitures garées en file, balaie les feuilles mortes soulevées par le vent et ruisselle sur ses épaules. Il pleut, et elle est en sucre. Elle commence à se liquéfier et à couler, elle aussi, sur le ciment, elle se mêle à la pluie qui se mêle à ses larmes qui se mêlent au cri muet qu’elle pousse intérieurement. Son cœur fond complètement, aucun cœur humain ne pourrait supporter ça, c’est trop, trop, trop, son cœur fond et se dilue avec son propre sang pour former une flaque rouge, aussi rouges que ses oreilles encore retentissantes des reproches, des injures, des critiques. Sale gamine, balance, attardée. Injures auxquelles elle a répondu du même regard terriblement vide et qui implore non pas de l’aide, non pas de la compassion, non pas de l’amitié, mais qu’on lui fiche la paix, qu’on lui foute la paix une bonne fois pour toute. Elle coule avec la pluie, se noie dans chaque goutte et refait irrémédiablement surface pour s’enfoncer encore plus profondément dans la marée de sentiments contradictoires qui la submerge. Attardée, lui ont dit les filles en gloussant. Mocheté, l’ont traitée les garçons en tournant autour d’elle. Idiote, gamine, folle. T’es bizarre, lui a dit le délégué. T’es tarée, lui a dit la suppléante. Tout ça parce qu’elle ne parle pas, ne rit pas et ne regarde personne dans le blanc des yeux.

    Il pleut, et elle est en sucre, alors elle fond. Elle regarde un peu en bas, le vent cinglant ses cheveux trempés, regarde un tout petit peu en bas pour estimer la hauteur. Comme une goutte, elle va tomber, tomber et s’éclater par terre en milliers d’autres petites gouttes qui rouleront sur le sol détrempé, elle va tomber et enfin trouver sa place parmi les autres, la place de quelques molécules d’eau reliées entre elles. Quand elle va se séparer, son cœur explosera, explosera de joie, et chacune de ses cellules frissonnera d’excitation devant ce passage, ce dernier passage à l’état de pluie, quand ses gouttes s’infiltreront dans le sol boueux pour ne faire qu’un avec la terre, là elle aura touché la béatitude, là elle aura effleuré le voile de la perfection… Elle lève une dernière fois la tête, ferme les yeux et sent sur ses paupières rouler les gouttes, les gouttes, et sur ses joues coulent ses propres gouttes, ses larmes, sa joie et sa peine, sa douleur. Oui, elle va faire deux pas, l’un sur le toit et l’autre dans le vide, elle est décidée. Elle respire longuement pour se donner la force. Un sanglot déchire sa gorge, bien qu’elle ait essayé de le réprimer, et secoue ses épaules. Elle avance un pied au-dessus du néant, un pied au-dessus de la libération, un pied dans la tombe. Respire. Expire. Respire… Elle presse ses paupières l’une contre l’autre pour retenir ses larmes, non elle ne pleurera pas, elle a déjà assez pleuré depuis sa naissance, elle ne pleurera pas. Elle respire une toute dernière fois. Le vide l’appelle, et, cédant à l’attraction, bascule en arrière et tombe, tombe, tombe sur l’ardoise…

     

    -Je t’avais bien dit que t’étais bizarre, aujourd’hui, accuse le garçon qui vient de la tirer en arrière.


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Août 2014 à 19:58
    Waouh ! J'adore le texte. Même, je l'adore beaucoup; et très étrangement, plutôt que le fond psycho de désespoir et de laisser-aller ( retour aux éléments naturels plutôt que de survivre, je dis bien survivre, sous les langues de serpent), et bien j'aime surtout l'idée de départ. ''Il pleut, et elle est en sucre''. Là, tu me tiens, avec cette accroche, et tu m’emmènes où tu veux! D'ailleurs, j'ai voyagé, alors merci et bravo ^^
    2
    Dimanche 31 Août 2014 à 18:33

    C'est moi qui te remercie ! Ravie que la phrase te plaise, elle m'était venue d'un seul coup et j'avais ensuite construit tout le reste autour.

    Ton pseudo me dit quelque chose, on n'avait pas déjà fait un partenariat ?

    3
    Lundi 1er Septembre 2014 à 16:26

    Non il ne me semble pas mais qui sait x) 

    4
    Mardi 2 Septembre 2014 à 10:41

    J'apprécie beaucoup ton style d'écriture, qui, il faut avouer, est très gracieux~ Je n'avais pas trop compris le premier paragraphe mais en lisant le deuxième c'est mieux passé ^^ Et cette chute est toute mignonne et inattendu. Bravo et continue ainsi ...

    5
    Mardi 2 Septembre 2014 à 18:54

    Merci !

     

    6
    Mardi 8 Septembre 2015 à 20:55

    Cette nouvelle m'a vraiment bleffé. Dès la première phrase, j'ai compris que la petite "en sucre" avait une "idée noire en tête", comme il m'arrive souvent de le dire... Cette histoire, que tu as sus décrire aussi bien, arrive malheureusement trop souvent dans la vie de tous les jours. Mais je dois avouer que la chute m'a surprise, et m'a soulagé en même temps. Parce que, malgré son malheur, elle a finalement quelqu'un sur cette planète qui tient un minimum à elle pour la garder en vie.
    Une nouvelle très émouvante, je suis curieuse de découvrir tes autres écrits ^^

    7
    Mardi 8 Septembre 2015 à 21:27

    Contente que ça ait pu t'émouvoir ! Je t'avouerai que je trouve la chute (dans tous les sens du terme) un peu bancale, mais je suis contente que tu la prennes comme quelque chose de positif. Parce qu'au final, est-ce vraiment positif ? Avec cette nouvelle, en mettant à l'index le désespoir de la jeune fille sur deux paragraphes, je voulais que le lecteur attende la chute et celle de la protagoniste, et qu'il se sente donc trahi à la dernière ligne. Donc que tu me dises que ça te surprenne, ça prouve que j'ai un peu réussi :)

    8
    Mardi 8 Septembre 2015 à 21:36

    Il est vrai que c'est assez difficile de dire si ce sauvetage est positif ou pas... parfois, vivre dans le désespoir n'est pas "meilleur" que de vivre en paix... mais ailleurs...

    Oui, ça m'a vraiment surprise, tu as donc réussi ^^

    Vraiment, tu écris super bien, je suis incapable d'écrire des textes comme les tiens XD

    9
    Mercredi 9 Septembre 2015 à 18:51

    Quel âge as-tu ? Je pense que tu dois être assez jeune, c'est en t'entraînant et en lisant beaucoup (la seule vraie école) que tu pourras t'améliorer ! Il ne faut pas arrêter d'écrire, je jamais effacer, mais terminer puis ensuite seulement reprendre. C'est quand tu te relis et réécris que tu peux voir tes fautes et mieux comprendre ce que tu veux dire (suivant le contexte, tu préfèreras employer tel ou tel mot, tel type de phrases...)

    10
    Mercredi 9 Septembre 2015 à 19:05

    Hummmm... il est fort probable que j'ai atteint mes 19 ans XD
    La littérature et moi, ça n'a jamais vraiment fait 2... mais j'aime bien lire des fictions parfois, ou des bouquins de sciences fictions (au lycée et au collège, je faisais souvent un petit tour sur internet pour lire les résumés les plus détaillés possible des livres que j'étais censée lire pour le cours de français... honte à moi...). J'aime bien écrire aussi de temps en temps mais... je déteste ce que j'écris XD même si je les publie (oui, une amie d'Eklablog m'a demandé de publier mon histoire alors... bon je la publie...).
    Enfin voilà quoi ^^

    11
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 17:55

    Eh bien tant mieux ! Et tu as été publiée ?

    12
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 19:15

    Publié sur mon blog, désolée, j'ai sauté une partie de ma phrase XD

    13
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 19:19

    Ah ! C'est déjà ça :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :