• Qu'est-ce que la liberté ?

    Je vois déjà la moitié d'entre vous lever les yeux au ciel devant la question que soulève le titre, oh non Théodora, tout mais pas un débat philosophique. Du calme, rangez vos bouquins, dites à Platon et Descartes de retourner de là d'où ils viennent et laissez-moi le temps de m'expliquer.

    J'ai une idée, une idée peut-être pas mal, pour une nouvelle histoire ou un court-métrage (je mettrai donc le scénario et la production finale en ligne), quelque chose de plus abouti que le reste, mais j'ai pour cela besoin de votre aide, et surtout de votre avis. Sans organiser de débat, car ce sont toutes vos opinions qui m'intéresse, qu'est-ce que la liberté pour vous ? Je précise qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse (sauf Justin Bieber. Justin Bieber, c'est toujours la mauvaise réponse)

    Sur une autre note, j'ai posté une nouvelle d'un genre assez particulier, puisqu'elle est rédigée intégralement en narration, en alternant les différentes focalisations et les passages de discours indirect/indirect libre. Ca peut être dur à comprendre au départ, mais pour ceux qui ont l'habitude de me lire, rien n'est impossible. Ce texte est inspiré par Le ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras, la compréhension sera plus facile si vous l'avez lu. Mais, encore une fois, rien n'est impossible.

    C'est par ici.

    Bonne lecture, et à vos réflexions !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mai 2015 à 10:46

    Normalement, la liberté" c'est posséder le pouvoir de passer au travers des interdictions tant qu'on le souhaite. C'est avoir la liberté d'agir comme on l'entend sans se soucier des conséquences, mais moi je vois ça autrement.

    Être libre peut aussi vouloir dire ne pas être emprisonné; avoir la liberté de se balader en ville où on le souhaite (liberté de mouvement), pouvoir faire des choix et s'exprimer comme on le souhaite (liberté d'expression)...

    Je ne saurais pas trop définir ce mot mais pour le moment je peux te dire ça. ^^'

    2
    Mercredi 27 Mai 2015 à 10:50

    Pour toi, il existe plusieurs types de liberté, alors ?

    3
    Mercredi 27 Mai 2015 à 10:52

    Disons que tout dépend du contexte. :]

    4
    Mercredi 27 Mai 2015 à 10:59

    Oki :) point de vue intéressant !

    5
    Mardi 2 Juin 2015 à 17:21

    Oooh ce projet m'intrigue, j'ai hâte d'en savoir plus!!

    Et bon, je vais tenter de répondre mais mon avis à ce sujet ayant tendance à être assez fluctuant, je ne sais pas ce que ça va donner... Et possible que je revienne plus tard répondre autre chose x)

    Bref. Généralement quand on me dit liberté, un des premiers trucs qui me vient en tête ce sont les marchombres (Pierre Bottero, si tu connais?), la nuit, les toits, le vent -mais pour aussi poétique que ça soit ça ne forme pas vraiment une réponse.
    Alors ensuite comme tout le monde (je suppose) (mais je me trompe probablement) je pense au fait d'être libre de faire tout ce qu'on veut, aller où on veut...

    Mais est-ce que ce genre de liberté est possible dans notre société, et surtout est-elle possible pour tout le monde en même temps? Sans piétiner celle des autres, je veux dire. Parce que si être libre c'est faire ce que l'on veut et que mettons, deux personnes veulent le même truc, ou l'une veut faire un truc à l'autre mais que l'autre ne veut pas, ça va vite poser des problèmes.
    Du coup il faudrait caser la notion de respect quelque part....

    Erf. Peut-être qu'on peut définir la liberté par opposition à l'enfermement et l'interdiction, sinon? Être libre pourrait être le fait de n'avoir pas d'autres lois que celles que l'on soi-même définies ou acceptées comme justes... Mais ça repose le même problème que précédemment ._.

    Mais je ne sais pas, j'ai aussi le sentiment que l'imagination est une forme de liberté, vu qu'elle permet de s'affranchir de tous les liens ou toutes les contraintes, de créer et recréer absolument tout ce que l'on veut... -et tout ça sans empiéter sur celle d'autrui?-

     

    ...Wow, je viens d'écrire un joli pavé du coup, j'espère que ça dérangera pas trop (surtout qu'au final j'affirme pas grand-chose) mais, uh, voilà un bout de réflexion Liliesque sur la liberté. Je ne sais pas si ça sera utile, mais j'aurais tenté ^^"

    6
    Mardi 2 Juin 2015 à 21:38

    Wow, merci Lili, ça donne matière à réfléchir !

    Tu peux développer le concept de marchombre s'il te plaît ? Je n'ai pas lu le livre dont tu parles, je ne comprends donc pas la référence, désolée ^^"

    Oui, c'est vrai qu'aujourd'hui notre liberté est assez limitée, en fait, puisqu'elle s'arrête quelque part... On n'a pas trop accès à la liberté mais plutôt à une sorte de tolérance très large, en quelque sorte. Moi je pense que la liberté n'existe pas, ou très rarement, et qu'elle s'acquiert d'abord par un état d'esprit, par un anéantissement de la morale (parce que nous sommes les premiers à limiter nos propres libertés) pour pouvoir ensuite aller outre les barrières fixées par la société. Je ne dis pas que ce serait bien, loin de là, je pousse même le concept un peu loin...

    J'aime bien l'idée de liberté dans la création, je trouve ça très poétique et assez juste, en quelque sorte ? Et puis tu sembles différencier une liberté physique et une liberté morale...

    Tes commentaires ne me déranges jamais ! :) Au contraire, c'est toujours agréable de lire tes réflexions ! Ca me sera utile, oui, je pense, ça m'aide d'avoir beaucoup de points de vue (enfin deux, en fait ._. ).

    7
    Mardi 2 Juin 2015 à 23:40

    Ah cool, je suis contente d'avoir pu aider ^^

    Alors pour les marchombres c'est un peu compliqué, ils sont présent dans les trois trilogies La quête d'Ewilan, Les mondes d'Ewilan et principalement aussi Le pacte des Marchombre (logique) de Pierre Bottero; mais leur job n'est jamais clairement expliqué. Ça se passe dans un monde parallèle au notre et les marchombre sont une espèce de société secrète...? Avec un côté ninja-poète, c'est un peu compliqué à expliquer, mais leur principale caractéristique est qu'ils sont libres, justement. Et classes, mais là c'est juste mon avis. Mais dans le pacte des marchombres il y a aussi une réflexion sur ce qu'est la liberté, du coup, notamment au cours des deux premiers tomes qui sont les années d'apprentissage de l'héroïne, et les discussions qu'elle a avec son maître sont assez intéressantes de ce côté là. Si tu veux plus de détails, j'irais me replonger dedans x)

    Je suis assez d'accord avec ton point de vue du coup! 'fin je le trouve très intéressant, surtout cette histoire de morale, ça me semble assez juste...

    Et oui, en y réfléchissant je pense qu'il y a une liberté physique (pouvoir aller où on veut, bouger comme on veut, faire ce que l'on veut etc) et une liberté plus... Psychologique, peut-être, que morale?
    Je pense par exemple aux gens qui sont manipulés, notamment dans le cadre d'une relation toxique où l'un a un ascendant total sur l'autre, je ne pense pas que dans ce cas on puisse considérer que la personne manipulée soit réellement libre, même si elle peut l'être d'un point de vue physique (je ne sais pas si mon explication est très claire, je peux reformuler s'il le faut!)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :